La ressource en eau

Le développement économique et démographique de la région VKP a pour conséquence une augmentation de la pression sur la ressource en eau et sur les écosystèmes, et donc l’augmentation du risque de pénuries et de conflits d’usage. Au niveau institutionnel, la compétence « eau » est dispersée entre la Nouvelle-Calédonie, la province, les communes et l’Etat.

Dans ce contexte, le « Comité de Gestion de l’Eau de VKP » a été créé en 2010. Sa mission est de créer les conditions d’une mutualisation des moyens et des compétences des gestionnaires de l’eau pour sécuriser l’approvisionnement en eau nécessaire au développement de la zone VKP. Il pilote un programme pluriannuel d’actions en concertation avec tous les partenaires concernés.

Un animateur permanent a été recruté fin 2011. Un Accord cadre associant tous les partenaires a été signé le 19 novembre 2012. Le bilan de la programmation triennale 2010-2013 établi en fin d’année 2013 indique que 82 % des 112 actions ont été réalisées. Ce qui dénote l’engagement réels de tous les partenaires.

Ressource en eau

Les cinq thématiques recensées sont illustrées par des exemples :

  • Connaissance de la ressource : la mesure des débits d’étiage sur les creeks captés pour l’AEP, l’évaluation du volume des 3 principales nappes souterraines et la mise en œuvre d’un suivi, l’étude des solutions de renforcement de la ressource.
  • Connaissance des besoins, usages et risques : la pose de compteurs individuels et généraux par le Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple (SIVOM) et l’actualisation du schéma directeur AEP, l’estimation actuelle des besoins agricoles et leur prévision à moyen terme.
  • Environnement et patrimoine : l’état des invasions biologiques des cours d’eau, la définition d’un débit minimum réservé.
  • Gestion et gouvernance : un outil de simulation du bilan besoin-ressource, pour l’aide à la décision ;
  • Communication, duplication et partage d’expériences : la sensibilisation des scolaires et le publipostage auprès de tous les abonnés, de préconisations sur les économies d’eau.

Le comité de gestion de l'eau

Crée en 2010, le comité de gestion de l’eau de Vook (Voh)-Koohnê (Koné) –Pwëbuu (Pouembout) a pour mission de piloter un programme pluriannuel d’actions visant à « pérenniser les ressources en eau en termes de quantité, de qualité, de biodiversité, des gestions des risques et d’usages patrimoniaux », en concertation avec tous les acteurs.

Parmi les actions du comité de gestion de l’eau, il y a la mise en place du « plan de sécheresse et pénurie d’eau » qui permet d’anticiper les périodes de sécheresse sévère et de gérer les pénuries induites.

Maitriser, réduire et limiter nos consommations d’eau, notamment dans la région Vook (Voh)-Koohnê (Koné)-Pwëbuu (Pouembout) sont des messages forts du « plan de sécheresse et pénurie d’eau » auprès de la population.

Logo VKP

Niveau de vigilance sécheresse

Il est recommandé de maîtriser notre consommation d’eau

  • faire la chasse aux fuites d’eau et réaliser les réparations nécessaires ;
  • maîtriser ses consommations d’eau au quotidien.

Niveau alerte sécheresse

Il est recommandé de réduire nos consommations d’eau et interdiction :

  • d’arroser les pelouses et les plantations décoratives ;
  • de laver les véhicules ;
  • de nettoyer au jet les terrasses et bâtiments ;
  • de remplir les piscines et fontaines privées ;
  • de jouer avec l’eau ;
  • de remplir les citernes et cuves pour ces pratiques interdites.

Il est recommandé aux agriculteurs de restreindre les pompages selon les critères de priorisation des cultures.

Niveau de crise sécheresse

Il est recommandé de limiter nos consommations d’eau au strict nécessaire et interdiction :

  • d’arroser les pelouses et les plantations décoratives ;
  • de laver les véhicules ;
  • de nettoyer au jet les terrasses et bâtiments ;
  • de remplir les piscines et fontaines privées ;
  • de jouer avec l’eau ;
  • de remplir les citernes et cuves pour ces pratiques interdites.

Il est recommandé aux agriculteurs d’arroser que certaines plantations.