Investissements et Entreprises

Le service regroupe plusieurs secteurs d’activités que sont :

  • le BTP ;
  • le commerce ;
  • l’entretien et réparation ;
  • les métiers de bouche ;
  • la petite enfance ;
  • la production artisanale ;
  • les services à la personne et aux entreprises ;
  • le transport ;
  • le tourisme.

Le BTP

L'activité de construction est essentiellement une activité de mise en œuvre ou d'installation sur le chantier du client et qui concerne aussi bien les travaux neufs que la rénovation, la réparation ou la maintenance. Ce secteur d’activité rassemble l’ensemble des activités et des corps de métiers intervenant dans le cadre de la construction d’édifices et d’infrastructures publics et privés, à destination industrielle ou non.

En Nouvelle-Calédonie, 15% des entreprises se situent en province Nord, 5% en Province des Îles Loyautés et 80% en Province Sud.
En province Nord, c’est donc 1066 entreprises dont 178 sous la spéculation « construction de bâtiments » et 888 sous la spéculation « travaux de construction spécialisés » (second œuvre). Elles se répartissent de manière hétérogène sur les ETH (entités territoriales homogènes), avec 50% sur « Les Espaces de l’Ouest », 30% sur « le Grand nord » et 15 % sur « la Côte Océanienne » et « le Sud Minier ».
Les entreprises sont en majorité sous la forme de « personne physique ». Les structures sous forme de « société commerciale » viennent en seconde position, suivi de très loin par les autres formes.

Le commerce

Le commerce consiste à acheter des produits à des tiers pour la revente en état, sans transformation (ou après transformations mineures).
Le commerce regroupe les activités suivantes :

  • Le commerce de détail qui consiste à vendre des marchandises dans l'état où elles sont achetées (ou après transformations mineures) généralement à une clientèle de particuliers, quelles que soient les quantités vendues. Outre la vente, cette activité de commerce de détail peut aussi recouvrir la livraison et l'installation chez le client (de meubles ou d'électroménager par exemple) ;
  • Le commerce de gros qui consiste à acheter, entreposer et vendre des marchandises généralement à des détaillants, des utilisateurs professionnels (industriels ou commerciaux) ou des collectivités, voire à d'autres grossistes ou intermédiaires, et ce quelles que soient les quantités vendues.

En 2015, 46 classes d’activités de commerce de détail sont répertoriées, dont 35 existent en province Nord. Ce constat indique une diversification de l’offre de commerce de détail.
En province Nord en 2012 on comptait 307 établissements contre 341 (+34) établissements en 2015. L’accroissement constant de la population en province Nord de 11,9% depuis 1996 et l’amélioration des réseaux routiers et de télécommunication ont permis l’implantation et le développement d’une offre commerciale plus large.
En 2015, on observe un fort potentiel en offre de produits alimentaires (augmentation faible de +4% en 2015) et dans l’ordre décroissant, d’autres produits diversifiés :

  • Equipement de la personne (+28% en 2015) ;
  • Hygiène, santé et beauté (+16% en 2015) ;
  • Equipement de la maison (+6% en 2015) ;
  • Culture et loisirs (+39% en 2015).

L’entretien réparation

Il s’agit des établissements dont l'activité principale consiste à effectuer la réparation ou l'entretien de véhicules automobiles, de machines, de matériel et d'autres produits.

En province Nord, 57 % des entreprises dans le secteur entretien et réparation ont pour activité la réparation d'automobiles et de motocycles, ce qui représente 89 entreprises sur 156.
Dans le secteur entretien et réparation, 80 à 87 % des entreprises n'emploient aucun salarié.
Les entreprises du secteur « entretien et réparation » sont plus nombreuses sur la zone VKPP, les communes de Koumac et Pwêêdi Wiimîâ (Poindimié). Ce secteur de la réparation automobiles fait partie des 15 principales activités artisanales des communes de Koumac, Pwêêdi Wiimîâ ( Poindimié) et de la zone VKPP.
En province Nord, il y a 9 313 ménages qui possèdent un ou plusieurs véhicules.
Le nombre de véhicules est plus important sur la zone VKPP, la commune de Koumac et la commune de Pwêêdi Wiimîâ (Poindimié).

Les métiers de bouche

Les métiers de bouche regroupent toutes les professions liées à la préparation de l’alimentation humaine

Les données du secteur alimentaire synthétisées représentent les métiers suivants :

  • Boucherie/charcuterie ;
  • Préparation/conservation des produits de la mer ;
  • Transformation/conservation des fruits et légumes ;
  • Boulangerie/pâtisserie ;
  • Fabrication de plats préparés ;
  • Fabrication de boissons ;
  • Fabrication d’autres produits alimentaires.

En province Nord, il existe plus de 130 établissements dans le secteur de l’alimentation dont plus de la moitié dans le métier de la fabrication de plats préparés.

En Province Nord en retrouve 20% des entreprises concernées contre 6% en Province des Îles loyautés et 74% en Province Sud. Le secteur de l’alimentation est le moins qualifié de tous les secteurs et 86% des établissements n’ont aucun salarié. Le taux de survie des établissements du secteur alimentaire est de 73% à 3 ans et de 50% à 5 ans.

Le secteur de la petite enfance

Le secteur rassemble plusieurs types d’activité :

  • Accueil d’enfants à domicile: Toute personne gardant à son domicile quatre enfants de moins de 3 ans et deux enfants de 3 à 6 ans, y compris les siens.
  • La crèche : Toute structure gardant des enfants de moins de trois ans et assurant les soins d’hygiène selon leur âge.
  • La garderie et le jardin d’enfants : Toute structure gardant des enfants de trois à six ans et assurant le développement des capacités physiques et mentales par des jeux et exercices appropriés.
  • Les établissements mixtes ou les centres d’enfants : accueillent des enfants de différents âges

En 2014, la province Nord comptait 50 487 habitants soit 18.8% de la population totale de NC, soit :

  • 13 091 habitants dans la zone VKP soit 25.9% de la population ;
  • 4 185 enfants de – de 4ans, soit 8.2% de la population ;
  • 3 947 enfants de 5-9 ans, soit 7.8% de la population ;
  • 4343 enfants de 10-14 ans soit 8,6% de la population de la province nord.

L’accueil actuel de la petite enfance (agréé ou non) concerne près de 160 enfants inférieurs à 3 ans représentant ainsi 3,8% des 0-4 ans et près de 3654 enfants en périscolaire représentant ainsi 44% des 5-14 ans dont 3584 sont accueillis dans 50 associations.

Environ 30 % de la population totale des 0-14 ans sont accueillis en structures. Pour les 70% restant, on peut supposer que les enfants sont gardés par: l’un des deux parents ou les deux, la famille, une employée de maison déclarée à la CAFAT exerçant au domicile des parents, une nounou dite « structure informelle », une assistante maternelle agréée en dépassement de son quota d’enfants autorisés.

Les structures informelles qui n’ont pas de RIDET n’ont pas été comptabilisées.

La production artisanale

La production artisanale concerne toutes activités qui se conforme à la transformation de la matière par la combinaison du savoir et du savoir faire de l’artisan. Les tâches réalisées sont essentiellement manuelles et peu répétitives. Le domaine inclus la production d’objets d’art unique ou en petites séries.

En 2015, l’observation des données fait état d'une artisanale disparate car riche de sa diversité de métiers. Elle représente une vingtaine d’activités pour 69 entreprises. Néanmoins elle apparaît en difficulté en 2015. On note le développement et l’apparition de métiers mais aussi la disparition de plusieurs classes d’activités.

En 2012 les classes d’activités dominantes sur la côte Est concernent les métiers de la fabrication d’objets divers en bois et pour la côte Ouest ceux de la fabrication de vêtement féminin sur mesure. Mais en 2015 sur les Espaces de l’Ouest se développent les métiers du bois et de la couture ainsi que ceux du « Graphisme-décoration ».

Trois activités regroupent le plus grand nombre d’entreprises, ce sont la fabrication de vêtements féminins sur mesures, la fabrication d’objets divers en bois et le graphisme décoration. Cependant, de 2012 à 2015 le nombre d’entreprises a diminué.

Le tourisme

Le tourisme comprend les activités déployées par les personnes au cours de leurs voyages et séjours dans des lieux situés en dehors de leur environnement habituel pour une période consécutive qui ne dépasse pas une année, à des fins de loisirs, pour affaires et autres motifs non liés à l'exercice d'une activité rémunérée dans le lieu visité.

En 2015, le tourisme en province Nord c’est :

  • 350 emplois directs dans les entreprises d’hébergement, dont 89% en CDI;
  • 48 600 touristes ont séjournés dans les principaux hôtels, dont 72,3% de résident et 27,7% de non résident;
  • 12% de touriste par rapport à 2014 (+ 6% en NC);
  • 14 hôtels, 12 meublés de tourisme et 19 « Accueil chez l’habitant »;
  • 9 sentiers guidés par un accompagnateur de sortie pédestre (ASP);
  • 14 sentiers en accès libre;
  • Un tronçon de grande randonnée le « GR Nord » de 73 Km reliant 4 étapes;
  • 3 centres équestres, 8 bases nautiques, 5 centres de plongés, 3 activités de pêches et de loisirs

De 2011 à 2015, le tourisme c’est 34 projets, d’un montant total de 106 MF, accompagnés par la province Nord au titre du CODEV-PN à hauteur 51,3 MF (soit une part d’intervention publique de 48%).

Le transport

C’est l’ensemble des prestataires privés et semi-publics disposant de véhicules motorisés dédiés au transport onéreux (facturation direct ou indirecte) d’individus ou d’ensemble d’individus quelques soit leur état physique.

La province Nord, c’est une superficie de 9 583 km² avec un réseau routier de 2 570 km pour une population de 50 487 habitants recensés en 2014.

La densité de population par ETH est :

  • Le Grand Nord de 7 hab/km², sur une superficie de 2 667 km²
  • La Côte Océanienne de 4 hab/km² sur une superficie de 2 732 km²
  • Le Sud Minier de 8 hab/km² sur une superficie de 1 762 km²
  • Les Espaces de l’Ouest de 7 hab/km² sur une superficie de 2 421 km².

En province Nord, les entreprises de transports se répartissent en activité, de la manière suivante :

  • 52 Taxis ;
  • 27 transports sanitaires terrestres (TST) ;
  • 1 aérien ;
  • 16 maritimes ;
  • 2 fluviales.

Les flux des transports sont en majorité vers les centres urbains ou les projets structurants.

Enfin, la majorité des entreprises maritimes se trouvent sur les Espaces de l’Ouest et le Grand Nord et sont en société commerciale.