La prévention rassemble face à la délinquance

Vendredi 8 juillet 2016

Le Comité provincial de prévention de la délinquance s'est réuni pour la première fois mercredi. L'occasion d'échanger entre élus locaux et hauts responsables de l'Etat.

La prévention rassemble face à la délinquance
Hôtel de la province Nord, mercredi 6 juillet. (de g. à d) André Angibaud, président de la section détachée du tribunal de Koné, Alexis Bouroz, le procureur de la République, Michel Sallenave, commissaire délégué en province Nord, et Dominique Luiggi, vic
De notre correspondante,Cécile Raquin

«Cette réunion est une petite pierre posée sur un long chemin », a souligné Michel Sallenave, le commissaire délégué de la République dans le Nord, en référence au chantier immense posé par les problématiques étudiées mercredi lors de la première réunion du Comité provincial de prévention de la délinquance (CPPD).

Une petite pierre mais une grande mobilisation. La salle de l’assemblée de province était comble. Le haut-commissaire Thierry Lataste présidait la séance, accompagné, notamment, du président de la province Nord, Paul Néaoutyine, du procureur de la République, Alexis Bouroz, de Michel Sallenave, du commandant de la gendarmerie pour la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna, le colonel Emmanuel Miglierina. Des représentants coutumiers locaux et du Sénat avaient également fait le déplacement, tout comme plusieurs élus de la province Nord, mais aussi du Sud. De nombreux représentants ou acteurs dans divers domaines (sanitaire, judiciaire, associatif, sportif, etc.…) étaient également présents.

Partage d’expérience

En plus de s’intéresser aux chiffres de la délinquance en province Nord, « nous avons pris du temps pour présenter les démarches entreprises dans plusieurs communes », a déclaré Michel Sallenave. Effectivement, des représentants de Canala et de Koné, ayant déjà mis en place un CLSPD*, se sont exprimés, mais d’autres élus, comme ceux de Poya et de Houaïlou, ont aussi pu présenter les actions mises en place pour réunir les acteurs locaux et travailler de concert sur un plan d’action coordonné.

Le renforcement du pôle juridique de Koné a lui aussi été évoqué, notamment la montée en puissance de la section détachée du tribunal de première instance. Il a ainsi été rappelé l’arrivée d’un vice-procureur en 2016. De même que trois conseillers d’insertion et de probation ont emménagé dans de nouveaux locaux en mai dernier aux Cassis, au sein du bâtiment de la Secal. Sans oublier le projet d’établissement pénitentiaire du Nord à l’horizon 2020, dont le comité de suivi a réuni en juin grand nombre des participants du jour.

« C’était très intéressant d’avoir cette mise en commun, qui permet à chacun de prendre le meilleur de ce qui a été expérimenté », a expliqué Thierry Lataste. Le haut-commissaire a également souligné l’importance de « réfléchir ensemble », et noté avec enthousiasme la volonté manifeste des communes, comme des représentants coutumiers, de s’associer à cette démarche.

*CLSPD : conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance

Les Nouvelles Calédoniennes