Projet éducatif local

Avec la mise en œuvre de ses politiques publiques, la province Nord s’est engagée dans l’ensemble de ses dispositifs à prendre en compte une approche globale de l’enfant et du jeune dans ses différents temps de vie.

En effet, le temps libre qui occupe une place de plus en plus importante entre l’école et la famille a toujours été considéré comme un temps d’expérimentation, d’apprentissage, de développement, d’éducation à la citoyenneté, bref un véritable temps éducatif.

La collectivité a la volonté de mobiliser tous les partenaires et acteurs éducatifs pour atteindre cet objectif.

Les modalités de mise en œuvre des PEL reposent sur l’initiative des acteurs locaux et un partenariat construit sur un diagnostic partagé des besoins sociaux, repérés et spécifiques à chaque commune concerné.

Le projet éducatif local est élaboré par les différents partenaires à partir d’un cahier des charges précis qui poursuit des objectifs définis en direction de publics déterminés, s’inscrit dans certains domaines d’activités et respecte certains principes de mise en œuvre et pilotés par un maître d’œuvre.

Le cahier des charges

  • Satisfaire aux besoins éducatifs repérés par un diagnostic territorial.
  • Mettre en cohérence les différents projets, actions, dispositifs existant sur le territoire :
    • projets d’école : en lien avec les projets de classes, classes aménagées, voyage découverte, la vie de l’école…
    • projets d’établissement : stage ou enseignement d’une activité artistique, culturelle ou sportive…
    • projets associatifs : les centres de vacances et de loisirs, les animations de proximité, les projets initiatives jeune bénévole, les activités du temps de midi ou du soir après l’école…
  • Prévoir des espaces de concertation, de réflexion et d’information.
  • Présenter le cadre pédagogique dans lequel s’inscrivent les activités et expliciter les objectifs, les choix, les progressions et la qualité des intervenants.
  • Désigner un coordinateur assurant l’interface entre les différents acteurs éducatifs.
  • Proposer des modes de suivi, de régulation et d’évaluation

Les objectifs

  • Mettre en œuvre un projet éducatif conçu par les différents partenaires concernés par l’éducation des enfants et des jeunes (enseignants, parents, associations, élus, autorités coutumières etc.).
  • Rassembler et articuler les différents financements de façon cohérente : communes, province, Etat

Les publics concernés

  • Les familles qui souhaitent inscrire leurs enfants et jeunes dans les différentes animations et participer à l’élaboration de ces dernières.
  • Le jeune de 16-30 ans qui veut s’investir et vivre une expérience d’encadrant de jeune public, de bénévole associatif ou d’expression citoyenne.
  • Les associations ou structures qui veulent proposer des actions en faveur des enfants et des jeunes, participer à la vie du village, de la tribu.

Exemples de domaines d’activités

L’accès à la pratique sportive, culturelle, artistique et des loisirs

Faire profiter le plus grand nombre d’enfants et de jeunes aux différentes animations. Et les rendre accessible

Ouegoa animations

L’expression des jeunes

Il s’agit de développer des projets socioculturels pour, par et avec le jeune, soutenu dans son rôle de futur citoyen. Il s’agit de favoriser l’appropriation par les jeunes de démarches d’apprentissages adaptés et de les mettre dans des situations d’expérimentation active provoquant un engagement personnel.

Chantier Kouaoua

L’accès à l’information

Accompagner le jeune dans son parcours de vie par le biais de l’information-jeunesse

PIJ Koumac

L’éducation à l’environnement au sens large

Faire comprendre les interactions entre l’homme et son environnement, urbain ou rural, par des approches pédagogiques multiples (sensorielle, ludique, scientifique, …) et sur des thèmes adaptés aux réalités locales (déchets, eau, énergie, patrimoine, transports, flore, faune, …).

Le développement des compétences

Il s’agit d’accompagner les acteurs locaux mais aussi les personnes désireuses de vivre une expérience d’encadrant d’activité sportive, culturelle, de loisirs, ou autre…et de les mettre en activité.

Les principes de mise en œuvre

  • Eviter la dispersion des activités.
  • Choisir des intervenants de qualité.
  • Impliquer les jeunes concernés à tous les stades du P.E.L
  • Associer les familles aux projets.

Le maître d’œuvre

  • Un groupe de pilotage local (communauté éducative élargie).
  • Un coordonnateur désigné par le groupe.

Son rôle :

  • initier et entretenir les relations entre les différents partenaires,
  • dynamiser les actions,
  • mobiliser les moyens disponibles sur et autour du territoire,
  • évaluer les actions et anticiper les évolutions.

Listing des communes partenaires sur le dispositif Projet Educatif Local :

  • Koohnê (Koné)
  • Vook (Voh)
  • Bwapanu (Kaala-Gomen)
  • Dau Ar (Bélep)
  • Ouégoa
  • Pweevo (Pouébo)
  • Pwäräiriwâ (Ponérihouen)
  • Waa wi Luu (Houailou)
  • Kaa Wi Paa (Kouaoua)
  • Canala

Si vous souhaitez monter/participer à un projet prenez l’attache du service municipal d’animation de votre commune, pour tout renseignement concernant les informations autour du P.E.L